Chronique de Euphémia : DAM’

Merci à Euphémia pour sa chronique sur DAM’, le roman policier auvergnat de Célia Barreyre.

“Plus qu’un roman policier, je vois surtout ce roman comme un parcours initiatique pour Aliénor : elle apprend à s’accepter, telle qu’elle est, avec son don et ses blessures, sa peur d’espérer et son cynisme et je trouve qu’au final Dam’ est un joli portrait de femme qui se bat avec ses démons.”

Vous pouvez retrouver sa chronique sur son blog.

Chronique de Coffre des chimères : Le Sceau des gylves

Merci au Coffre des chimères pour sa chronique sur Le Sceau des gylves.

“C’est une sorte de tranche de vie avec une belle touche de fantastique, puisqu’on vit aussi des moments plus personnels des personnages. Entre la chasse aux gylves se posent des questions légitimes et des messages d’amitié, de force et de courage.”

Vous pouvez retrouver sa chronique sur son blog.

Chronique de Aventures Livresques : L’Héritier

Merci à Aventures Livresques pour sa chronique sur L’Héritier, le dernier tome de la série fantasy Les Contes d’Erenn.

“Ce dernier tome est complètement dans la continuité des autres. Actions, rebondissements, aventures et émotions sont encore au cœur du récit. […] L’évolution des personnages est incroyable, leurs aventures les ont profondément changés.”

Vous pouvez retrouver sa chronique sur son blog.

Chronique de Missnefer : D’Eau et de sang

Merci à Missnefer pour sa chronique sur le roman post-apocalyptique D’Eau et de sang.

“Une fois de plus, Laurent Salipante nous plonge dans un univers qui lui est propre et dans lequel il sait se renouveler. Les thèmes sont d’actualité et celui de la lutte pour l’eau, élément vital, ne pouvait que nous entrainer dans une aventure addictive et passionnante.”

Vous pouvez retrouver sa chronique sur son blog.

Chronique de Les Songes de Brocéliande : Flux

Merci à Les Songes de Brocéliande pour sa chronique sur la duologie de Flux.

” À côté de cette situation de pandémie, ce livre nous donne un espoir et c’est ça qui fait toute l’originalité du livre : la découverte du flux. […] Je crois qu’on peut parler d’un véritable roman « page turner », malgré la longueur des chapitres.”

Vous pouvez retrouver sa chronique sur sa page instagram.