Chronique de Maria-Magdalena : Mademoiselle Tu

« L’intensité augmente pour nous, lecteurs, lors du troisième jour comme je le disais plus tôt. Le rythme est soutenu comme une danse ce qui correspond totalement au thème de ce roman. Une danse vive, intense pendant laquelle on retient notre souffle. »

Merci à Maria-Magdalena (L’Âme des mots) pour sa chronique sur Mademoiselle Tu, le thriller psychologique de Marie Nollet.

Vous pouvez retrouver sa chronique sur son blog, sur sa page Facebook ou encore sur son compte Instagram.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.