Chronique de David : Braquage de l’ambassade

« J’aime toujours autant les petites citations en début de paragraphe, elles sont un préambule au chapitre. Je suis très curieux de nature. Dans le premier roman, j’ai vérifié les triades, les voitures, les casinos, tout est juste et là encore, la légende du bijou est réelle. L’auteur a dû également s’inspirer de la restitution de bijoux au peuple Khmer en 2017.
Concernant l’intrigue, j’ai été surpris par le début, j’ai vérifié la couverture mais non, c’était le bon livre. Il y a énormément d’action dans le livre, je n’ai pas eut le loisir de m’ennuyer. David Petit est plus audacieux mais il se pose également beaucoup de questions. »

Merci à David (@bujoaddictcommunity / La Fabrique du Bonheur) pour sa chronique sur Braquage de l’ambassade, premier roman policier de Damien Guichardon.

Vous pouvez retrouver sa chronique sur son blog et son IGTV son compte Instagram.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.