Chronique de Frédéric Gobillot : Le Naufrage du Titan C

« Un roman assez court qui de lit sans encombre avec une belle vitesse de croisière et qui une fois le drame commencé ne nous laisse pas de répit ; difficile alors de le lâcher. Un récit tout public de par la grande variabilité des âges des protagonistes allant de l’ado au quinqua. À mon sens il séduira les amateurs de catastrophe et de SF, aussi bien les ados, les YA que leurs aînés. »

Merci à Frédéric Gobillot pour sa chronique sur Le Naufrage du Titan C, de Philippe Aurèle Leroux et Sébastien Louis.

Vous pouvez retrouver sa chronique sur son blog.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.